Eric Bonnafous

Eric Bonnafous est un artiste video photo né dans le sud de la France en 1965.

Après des études de Littérature et de Cinéma à l'Université de Montpellier, Eric Bonnafous démarre un premier travail expérimental de" found footage" entre art vidéo et cinéma expérimental : « Rif » sera décliné sous diverses formes : Performance, installation, ciné concert, et se produira dans des endroits éclectiques comme la salle de concert du Bikini, la Cinémathèque de Toulouse, des évènements Underground et la Galerie d'O aux Champs Elysée à Paris.

En 1997, première camera personnelle et premières vidéos entièrement produites et déclinées sous de multiples formes : Il réalisa des videomix aux nuits techno de Toulouse, Barcelone, Zurich, Bruxelles et Paris. Des courts métrages furent programmés dans des festivals art vidéo et de cinéma expérimental.

De 2005 à 2011, il est accueilli à Paris "Porte de Montreuil" dans une résidence d'ateliers d'artistes, où il pourra se consacrer entièrement au travail vidéographique. C'est dans cette période que le travail photo commencera à prendre de l'importance.

2018 : Un voyage d'été à New York

Des fresques de Brooklyn qui lui rappellent Montreuil et Paris XX ème, aux visites des musées de Manhattan, il participera aux « opening reception » des galeries de Chelsea. 

Inspiré par sa circulation en vélo dans Manhattan, il réalisa un plan séquence de 50 min entre Downtown et Harlem Central où il résidait. Cette vidéo est la base du projet : Une performance vidéo et plusieurs série de photographies sous le titre de « N.Y.C Streets ». 

Ce projet fait écho à son travail sur Toulouse : « Rose brut » qu'il a tourné juste après l'explosion de l'usine AZF , le 21 septembre 2001.

Présentation à la galerie Sophie Julien des photos de la série "N.Y.C Streets" accompagnées d'un vitrail réalisé par Carlo Roccella (artiste verrier - Béziers) : "Mon interprétation de Building light se veut un prolongement, en langage verrier, de la décomposition de l'image entamée par le travail d'Eric Bonnafous. De l'éblouissement d'un ciel new- yorkais sur un palais de cristal, à l'image captée par l'objectif de verre, aux manipulations à travers l'écran, le voyage de la transparence s'arrête un instant dans le corps d'un vitrail, prêt à faire douter encore un peu notre regard."

Galerie Sophie Julien

3 & 5, rue Pierre Flourens

34500 Béziers, France